top of page

60 ans de loisirs - les débuts

La corporation des Loisirs Saint-Joseph voit le jour le 3 juin 1963 à une époque où la population pouvait déjà profiter de plusieurs activités sportives comme la pétanque, le fer ou les quilles organisées par l’Oeuvre des terrains de jeux* (OTJ) de Saint-Joseph qui collabore avec les autres OTJ dont l’OTJ Centrale qui supervise les activités de la région dont les terrains de jeux (ancêtre des camps de jour).

 

En 1963, les membres directeurs de l’OTJ Saint-Joseph (Raymond Côté, Gaston Nadeau, Albert Lemonde, Denis Saint-Onge, Claude Marchesseault, Jean-Marc Kérouac, Damien Létourneau, Jules Goyette, Michel  Davignan et Sylvain Larue) ont dissout l’OTJ afin que soit fondé les Loisirs St-Joseph de St-Hyacinthe Inc. qui poursuit la mission de l’OTJ. Sur les lettres patentes, on peut lire qu’« Oliva Daigneault, contremaître d’usine, R.-Jean Lussier, entrepreneur, Paul Murray, comptable agréé, Pierre Campbell, commis de bureau (...) sont nommés directeurs provisoires de la corporation ».

 

La fondation de la corporation s’effectue dans le contexte bien particulier de la Révolution tranquille. Ses débuts illustrent bien les changements qui s’opèrent dans différentes sphères de la société québécoise. Auparavant, les loisirs étaient organisés par le clergé afin de détourner les fidèles (particulièrement les jeunes) des sources de distraction jugées malsaines. À partir des années 1960, les loisirs sont davantage perçus comme une opportunité de s’épanouir en tant qu’individu alors que la pratique religieuse, quant à elle, prend de moins en moins de place.


Lettres patentes constituant en corporation Loisirs de St-Joseph de St-Hyacinthe Inc., déposées le 3 juin 1963 et enregistrées le 20 juin de la même année

À cette même époque, on assiste au début de la professionnalisation des intervenant·e·s en loisir et à une plus grande implication des divers paliers de gouvernements dans le domaine. Ainsi, la Ville de Saint-Hyacinthe finance davantage directement ou indirectement (notamment par le biais de l’OTJ Centrale) les activités de loisirs et ses infrastructures (piscine, parc, terrains sportifs, etc.). Il n’en demeure pas moins que, comme les autres organismes, les Loisirs Saint-Joseph ont dû user de créativité pour trouver du financement pour remplir sa mission puisque les subventions municipales sont jugées insuffisantes. Notamment, pour recueillir des fonds, des tombolas (forme de loterie) sont organisées comme en témoigne cette annonce parue dans le journal en 1966. Le contexte financier évolue au fils des décennies notamment avec la fusion du village de Saint-Joseph à ville de Saint-Hyacinthe en 1976. Le financement municipal occupe une place de plus en plus importante ce qui permet d’offrir des loisirs abordables et de qualité. 

 

L’implication citoyenne est toujours bien ancrée aux Loisirs Saint-Joseph grâce à l’implication de nombreux bénévoles. D’ailleurs, la corporation est, comme à ses débuts, dirigée par un conseil d’administration aujourd’hui composé de neuf citoyen·ne·s du quartier. 

 

« La tombola de Saint-Joseph se tient en fin de semaine », dans Le Clairon Saint-Hyacinthe, jeudi 16 juin 1966, p. 7 
* « En 1941, l’Œuvre des Terrains de Jeux de Saint-Hyacinthe est mise sur pied afin d’offrir des services de loisirs au sein des différentes paroisses de la ville.(...) La première Œuvre des Terrains de Jeux (O.T.J.) en milieu francophone et catholique est organisée à Québec en 1929. Cette forme d’organisation des loisirs répond à un besoin sans cesse grandissant. (...) Le domaine du loisir est structuré d’une façon similaire aux autres formes d’activités qui sont rattachées aux diocèses. Cette prise en charge des loisirs par le clergé se conforme à l’idéologie religieuse du temps. En occupant les enfants avec de sains divertissements, on exerce un certain contrôle de cette jeunesse qui prend de plus en plus de place et l’on combat l’oisiveté, mère de tous les vices.»
Extrait tiré de : www.histoiredemaska.com/histoire/histoire-regionale/histoire-d-ici/article/les-loisirs-organises-1905-1980-2 

Autres sources consultées :

« Les loisirs ST-Joseph reçoivent leur charte », dans Le Clairon Saint-Hyacinthe, jeudi 18 juillet 1966, p. 7 

Paul Foisy, « Les loisirs organisées 1905-1980 », article disponible en ligne www.histoiredemaska.com/histoire/histoire-regionale/histoire-d-ici/article/les-loisirs-organises-1905-1980-4 

Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe, « 10 Sports et loisirs », capsule vidéo disponible en ligne 

www.youtube.com/watch?v=aKgtFroWC7A

Rédaction et recherche : Joëlle Thérien 

60 ans de loisirs

Le centre tant attendu!

Avant 1993, la majorité des activités avaient lieu sur le terrain et dans le pavillon Savoie. Grâce à une entente entre la Ville de Saint-Hyacinthe et la commission scolaire, un espace pour les Loisirs Saint-Joseph a été aménagé dans une annexe de l’école primaire Roméo-Forbes. Rapidement, on constate que le quartier est en plein développement et que les besoins de la population sont grandissants. C’est ainsi qu’à partir de 2006, le conseil d’administration des Loisirs Saint-Joseph accentue les pressions auprès de la Ville de Saint-Hyacinthe pour doter l’organisme d’un lieu qui lui permettrait de remplir pleinement sa mission. Une multitude de problématiques en lien avec l’utilisation des locaux sont relevées par les personnes ayant assuré la coordination des Loisirs Saint-Joseph. Par exemple, durant les heures de classe, il était impossible de tenir des activités de loisir à Roméo-Forbes. On signale également que le pavillon Savoie, encore utilisé pour plusieurs activités dont le Club Ados, a grandement besoin d’être rénové.

Pavillon Savoie en 2008

Construction nouveau centre

Dès 2009, le conseil d’administration collabore avec plusieurs autres acteurs clés pour proposer des solutions à la Ville de Saint-Hyacinthe comme l’acquisition d’un nouveau terrain ou la possibilité de bâtir un centre communautaire sur un terrain municipal. On fait même circuler une pétition pour demander au Conseil municipal d’inclure la construction d’une nouvelle bâtisse au plan triennal d’immobilisation. Le conseil municipal accepte finalement d’aller de l’avant en annonçant la construction d’un nouveau Centre et des rencontres sont organisées pour cibler les besoins de la population. Or, en 2013, la Ville annonce que le projet est retardé d’un an. Cette attente sème la gronde dans la communauté qui se considère comme le parent pauvre en matière d'infrastructures. Il faut dire que Saint-Joseph était le seul quartier qui ne possède pas son propre centre! 

Le projet voit finalement le jour en 2015. Une inauguration officielle en présence de dignitaires et une journée portes ouvertes sont organisées pour permettre à la population de découvrir son nouveau Centre communautaire! Désormais, il est plus facile que jamais de pratiquer des activités de loisirs!

Inauguration officielle des locaux en 2015 (de gauche à droite) : Pierre Goyette, architecte, Patrick Cordeau, président, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, Johanne Delage, conseillère municipale, Nicole Champagne, coordonnatrice, Louis Bilodeau, directeur général, Yvan de la Chevrotière, directeur des travaux publics, Michel Robidoux, directeur des loisirs.

Sources consultées :

Documents internes des Loisirs Saint-Joseph et entretien réalisé le 24 mai 2023 avec Nicole Champagne, coordonnatrice de 2013 à 2019.

Rédaction et recherche : Joëlle Thérien 

60 ans de loisirs

Le soccer à Saint-Joseph

Saviez-vous que l’histoire du soccer organisé en territoire maskoutain aurait débuté à Saint-Joseph? C’est en 1969 qu’un immigrant portugais du nom de José Teixeira a commencé à s’impliquer activement aux Loisirs Saint-Joseph pour faire connaître le soccer à une époque où l’attention des sportifs était plutôt tournée vers le baseball en période estivale. Toutefois, il faudra attendre 1979 pour que le soccer mineur soit officiellement organisé en ligue.

logo tournoi 2017.png

Logo du tournoi national de soccer de 2017

LStJoseph-462-2.jpg

Dans les années quatre-vingt, le soccer récréatif gagne en popularité chez les jeunes maskoutains qui ont l’opportunité de jouer dans leur quartier qu’ils ont la fierté de représenter. L’effervescence est toujours présente dans les décennies qui suivent, alors que les Loisirs Saint-Joseph organisent la première édition du Tournoi national de soccer de Saint-Hyacinthe en 1992. Se déroulant habituellement dans la première moitié du mois de juillet, cet événement d’envergure est l’un des rares à réunir des équipes du milieu récréatif. À sa première édition, 48 équipes de U8 à U11* étaient réunies dans différents terrains de soccer de la ville. À partir de 1999, c’est plus d’une centaine d'équipes qui participent au tournoi. L’édition la plus populaire a été celle de 2003 qui a réuni 234 équipes de U8 à U18.

 

Plusieurs présidents d’honneur de renom se sont associés à l’événement. Par exemple, en 1998 et 1999, Ralph Gabriel, membre très impliqué du conseil d’administration, se rappelle de Valério Gazzola qui était entraîneur de l’Impact (aujourd’hui FC Montréal). 

À partir de 2017, les inscriptions au tournoi connaissent une baisse importante qui s’explique, entre autres, par la décroissance du soccer récréatif dans la région. En 2019, le tournoi change de nom pour le Tournoi de soccer de Saint-Hyacinthe et s’associe au Festival de micro-soccer des Loisirs Bourg-Joli pour accueillir les catégories de U5-U6. Malheureusement, cette édition est annulée par manque d’inscriptions. L’année suivante, le contexte n’était guère propice à la reprise de cette compétition sportive en raison de la pandémie de Covid-19.

LStJoseph-452 flouté.jpg
  • Frédéric Delage, entraîneur et son équipe 

Capture d’écran 2023-06-14 100923.png

Certificat de participation à la première édition du tournoi

Notons que depuis 2016, le soccer récréatif est entièrement géré par le FC Saint-Hyacinthe, alors qu'auparavant les corporations de loisirs de quartiers étaient grandement impliquées dans l'organisation. 

 

Les Loisirs Saint-Joseph remercient les milliers de personnes qui, de près ou de loin, ont collaboré au succès des 27 éditions du Tournoi national de soccer de Saint-Hyacinthe qui a certainement laissé de beaux souvenirs à de nombreux enfants et parents!

*Ces catégories regroupent des enfants âgés entre 7 et 11 ans. 

Sources consultées :

Documents internes des Loisirs Saint-Joseph

« Soccer », dans le Courrier de Saint-Hyacinthe, édition du 6 mai 1970.  

Entretiens réalisés avec Nicole Champagne, le 24 mai 2023 et avec Johanne Delage, 30 mai 2023.

Paul Foisy, « En route vers le 50e du soccer organisé à Saint-Hyacinthe, de 1976 à 1979 », article disponible en ligne www.histoiredemaska.com/histoire/histoire-regionale/histoire-d-ici/article/en-route-vers-le-50e-du-soccer

Rédaction et recherche : Joëlle Thérien 

60 ans de loisirs

Des pratiques disparues

Durant ses 60 ans d’existence, la Corporation des Loisirs Saint-Joseph a organisé bien des activités dont certaines ne font plus partie de l’offre de service actuelle comme la coordination de ligues sportives de baseball, balle-molle, fers et quilles. Les citoyen·ne·s se souviennent peut-être des kermesses et des feux de joie organisés à l’occasion de la fête des voisins ou encore du père Noël qui se déplaçait dans les écoles du quartier. À une certaine époque, c’était la corporation qui organisait des sorties durant les journées pédagogiques et les activités parascolaires dont des ateliers d’improvisation qui ont permis de fournir des jeunes recrues à la Ligue d’Amateurs d’Improvisation Théâtrale (@L.A.I.T.).

LSJ-1195.jpg

Course de boîtes à savon

LStJoseph-101.jpg

Parmi les autres pratiques disparues, les courses de « boîtes à savon » ont certainement marqué l’imaginaire! En 1967, les Loisirs Saint-Joseph organise sa première « course à tacots » et les équipes du quartier font bonne figure. Cette compétition de bolides se poursuit jusqu’aux années quatre-vingt-dix, alors que les courses ont lieu lors de la fête de quartier estivale.

 

Plus récemment, le club ados des Loisirs Saint-Joseph a cessé ses activités en 2012 en raison du mauvais état des locaux situés au pavillon Savoie. Or, l’idée d’offrir un lieu de socialisation aux jeunes remonte à loin, puisqu'en 1967 on retrouve la mention d’un club jeunesse de Saint-Joseph qui organisait des activités pour les adolescent·e·s comme des discothèques, des films, etc. Lorsque le club ados avait lieu au pavillon Savoie, on y pratiquait des activités libres comme le billard, le ping-pong et des jeux vidéos. Les animateurs invitaient les jeunes à se mobiliser pour des campagnes de financement qui consistaient à recueillir des bouteilles vides ou vendre des hot-dogs. Les fonds recueillis permettaient d’organiser des sorties à S.O.S Labyrinthe au Vieux-Port, au stade Olympique, au Village des sports de Val-Cartier, au camping Lac Mégantic, au parc de la Mauricie et bien plus encore! Aujourd’hui, les jeunes de Saint-Hyacinthe peuvent profiter des installations et des activités organisées par la @maison des Jeunes St-Hyacinthe. 

Alors que certaines activités qui faisaient partie de l'offre de service des Loisirs Saint-Joseph ont été reprises par d'autres organisations, d'autres ont pratiquement disparues. Il y a plusieurs décennies, à la Saint-Jean-Baptiste, des défilés de chars allégoriques étaient organisés partout au Québec! En 1963, c’est sous la thématique « le travail et les loisirs » que les chars ont défilé dans les rues de Saint-Hyacinthe et du village de Saint-Joseph. L’OTJ Saint-Joseph* était de la partie avec un char allégorique mettant en vedette les loisirs du quartier. Les personnes ayant pris part aux festivités ont certainement gardé de beaux souvenirs!

LSJ-528 - rognée club ado.jpg

Club ados au pavillon Savoie

* Voir la capsule du 3 juin 2023. 

Sources consultées :

Documents internes des Loisirs Saint-Joseph

 Témoignages des anciens membres du conseil d'administration des Loisirs Saint-Joseph recueillis le 3 juin 2023.

 Le Courrier de Saint-Hyacinthe, éditions du 26 mai 1964, du 10 août 1967, du 17 décembre 1980  et du 3 novembre 1971.

Rédaction et recherche : Joëlle Thérien 

60 ans de loisirs

Des activités qui ne datent pas d'hier!

En juin 1963, Léo Bibeau signait un article dans le Courrier de Saint-Hyacinthe dans lequel il s'interrogeait à savoir si la popularité des fers surpasserait celle de la pétanque. Ce ne fut pas le cas! En effet, dans toute l’histoire de la Corporation, l’activité sportive qui remporte le prix de la longévité est la pétanque. La ligue de pétanque de Saint-Joseph organisait des tournois avant même la fondation de la Corporation en 1963. Soixante ans plus tard, une quarantaine de personnes pratiquent ce sport tous les mercredis de l’été sur le terrain situé en arrière du centre communautaire.

 

Un événement pour rassembler les gens du quartier!

Encore aujourd’hui, les familles apprécient se réunir lors de la fête de quartier estivale des Loisirs Saint-Joseph. Durant une bonne partie de son existence, celle-ci a eu lieu au parc Savoie. Des centaines d’enfants se sont fait gâter en recevant un cadeau offert par Zellers, qui faisait don des jouets dont les boîtes étaient endommagées. Amuseurs publics, maquillages, spectacles, jeux gonflables, hot-dogs et blé d’Inde étaient au rendez-vous! Le comité organisateur a même invité le célèbre humoriste Jean-Marc Parent à se produire sur scène à l’époque où le Québec « flashait ses lumières ». Malheureusement, le projet n’a pas vu le jour pour des questions de sécurité.

LSJ-914 - rogné pétanqu.jpg
LStJoseph-136 - flouté.jpg

De terrains de jeux à camp de jour...

L’histoire du camp de jour Saint-Joseph remonte bien au-delà des 60 ans d’existence de la corporation! Auparavant, les activités estivales organisées par les animateurs étaient connues sous le nom d’OTJ* et étaient coordonnées par l’OTJ Centrale qui développait un programme pour la région de Saint-Hyacinthe. En 1963, la thématique des sept semaines de camp de jour était les métiers et, à cette époque, les garçons et les filles étaient séparés. D’une durée de sept semaines, les loisirs d’été se concluaient avec des Olympiades et un spectacle pour les parents. C’est depuis le début des années 1990 que le camp de jour prend davantage la forme que l’on connaît aujourd’hui avec ses sorties et ses thématiques grandioses. Notamment, en 1996, alors que le monde était rivé sur les jeux olympiques d’Atlanta, les quartiers avaient mis de l’avant cette thématique pour faire vivre des expériences mémorables aux jeunes. Encore aujourd’hui, le personnel d’animation accorde un attention très importante à la thématique estivale afin de stimuler l’imaginaire des enfants du quartier.

L’équipe des Loisirs Saint-Joseph travaillait fort pour transformer l'école Roméo-Forbes pour l'Halloween

À ces activités estivales s’ajoutent plusieurs autres événements qui font encore partie de l’offre de service de la corporation, comme le tunnel hanté de l’Halloween qui était jadis installé à l’école Roméo-Forbes et qui comprenait un concours de costumes. C’était également dans le gymnase de l’école que les jeunes ont pu visionner des films qui ont marqué toute une génération comme Goldorak et La malédiction de la panthère rose.

LSJ-887.jpg

La célèbre vente-débarras qui a lieu mai qui a lieu en mai ne date pas d'hier!

* Voir la capsule du 3 juin 2023. 

Sources consultées :

Documents internes des Loisirs Saint-Joseph.

Témoignages des anciens membres du conseil d'administration des Loisirs Saint-Joseph recueillis le 3 juin 2023.

Le courrier de Saint-Hyacinthe, éditions du 27 juin 1963 et du 17 décembre 1980.

Entretiens réalisés le 30 mai 2023 avec Johanne Delage et le 26 juin 2023 avec Jean-Yves Larougery. 

Paul Foisy, « Les loisirs organisés 1905-1980 », article disponible en ligne 

https://www.histoiredemaska.com/histoire/histoire-regionale/histoire-d-ici/article/les-loisirs-organises-1905-1980-3 

Rédaction et recherche : Joëlle Thérien 

60 ans de loisirs

On s'amuse en hiver"

Ce n’est que depuis les années quatre-vingt-dix que des activités hivernales sont organisées dans le parc-école Roméo-Forbes. Plusieurs se souviendront peut-être des journées multisports ou encore de la fête hivernale qui a fait son retour en 2023 après deux années d'absence causées par la pandémie de Covid-19.

LStJoseph-814 (1).jpg
LStJoseph-866.jpg

Durant ses quatres premières décennies d’existence, les activités de la corporation des Loisirs Saint-Joseph avaient lieu au parc Savoie. En plus de la patinoire avec bande, on aménageait un anneau et une patinoire pour les enfants afin de répondre aux besoins de l’ensemble des citoyen·ne·s. Des tournois amicaux de hockey étaient organisés, de même que des soirées disco durant la relâche scolaire.

Création citoyenne pour le concours pour la fête des neiges de 1992

Partie de hockey à la patinoire du parc Savoie

En 1964, la première édition du carnaval d’hiver est organisée. On fait les choses en grand avec le couronnement de Michèle Ferland comme reine du carnaval! La compétition pour ce titre prestigieux opposait les duchesses de la balle-molle, des terrains de jeux, du hockey et de la pétanque. Un article du Courrier de Saint-Hyacinthe nous apprend que « La vente des billets constitua l’enjeu de la compétition. La gagnante vendit 754 livrets de 5 billets (3,770). Cette cérémonie de proclamation fut suivie d’une danse royale aux sons harmonieux de l’orchestre d’Antoine Robert.»* Le lendemain, les festivités se poursuivent à l'hôtel de ville de la municipalité de Saint-Joseph avec un vin d’honneur, suivi d’une parade qui prend fin au Pavillon des Loisirs La Providence où se déroule le couronnement. « Les cortèges Royal et d’Honneur firent leur entrée salués par des applaudissements bien soutenus. La présentation était faite par le président du Festival qui fit la lecture de la proclamation. Lui ayant remis le parchemin, il invita Mme Ferland à déposer sur la tête de sa fille, la Couronne Royale, M. Amédée Ferland, père de Michèle, lui remit une gerbe de roses.»* Il semble que cette tradition se soit poursuivie durant de nombreuses années, puisqu'en 1980 on recherche des duchesses pour le carnaval d’hiver. Les candidates devaient être âgées de 12 à 15 ans et résider sur le territoire des Loisirs Saint-Joseph.

extrait le courrier 1964-03-26.png

Extrait d’un article du journal Courrier de Saint-Hyacinthe, édition du 26 mars 1964.

Sources consultées :

Documents internes des Loisirs Saint-Joseph

 Le Clairon de Saint-Hyacinthe, édition du 20 février 1991

Entretien réalisé avec Johanne Delage, 30 mai 2023.

Rédaction et recherche : Joëlle Thérien 

entete_site_web_no_logo.png
bottom of page